Location de vacances, photo 1Location de vacances, photo 2Location de vacances, photo 3Location de vacances, photo 4Location de vacances, photo 5

ACTUALITES

NOS COORDONNEES

Les Bruyères de Mont
58250 Montambert
France
Tél. 0652731304
Contact mail

Le Grand café art nouveau et le centre national du costume à Moulins

Le Grand Café, bar-brasserie sur la place d'Allier, est l'un des plus beaux de France. Inscrit à l'Inventaire des Monuments Historiques, il a conservé sa décoration de 1899. De style Art nouveau (certaines parties sont de style art-déco), sa devanture de boiseries, ses murs habillés de miroirs dont les reliefs combinés déploient l'espace à l'infini, sa pendule et son baromètre sont formidablement conservés.
" Le Grand Jus "... C'est par ce sobriquet qu'entre eux les Moulinois d√©signent " leur " Grand Caf√©, qui, depuis 1899, occupe, au fil des g√©n√©rations, une place strat√©gique au centre de leur ville et dans la vie de chacun, √† chaque √Ęge. " C'est une salle d'une grande convivialit√©. Les gens aiment s'y retrouver, par petits groupes, quels qu'ils soient ", t√©moigne Sophie Guet, animateur de l'Architecture et du Patrimoine. Des clubs et des associations y ont leur quartier g√©n√©ral. Plusieurs fois par semaine, des joueurs de cartes y passent des apr√®s-midi entiers. Beaucoup plus tard, des com√©diens amateurs y concluent leurs r√©p√©titions. " C'est un lieu de rencontres. Un lieu culturel. Au moment des √©lections, les hommes politiques, locaux ou de passage, donnent leurs interviews ici ", ajoute le ma√ģtre des lieux, Christian Belin, qui a repris le Grand Caf√©, il y a tout juste dix ans. Devenant le cinqui√®me propri√©taire de cet √©tablissement. Le fondateur de cette " institution " moulinoise fut un certain monsieur Renoux, dont les m√©moires ont perdu le pr√©nom mais conserv√© l'histoire. Gar√ßon de caf√© √† la brasserie parisienne Lipp, il fait un pari avec un architecte italien, Golfione : s'il trouve un lieu, celui-ci y cr√©era un caf√©-brasserie. D'origine monlu√ßonnaise, Renoux jette son d√©volu sur l'immense salle du rez-de-chauss√©e d'un immeuble de la place d'Allier de Moulins. Golfione y r√©alise un incroyable d√©cor un brin fantastique, annonciateur de l'Art nouveau : guirlandes sculpt√©es, immenses miroirs qui multiplient √† l'infini les pilastres en stuc... l'effet trompe-l'oeil est √©tonnant. Un lustre illumine le tout. L'architecte confie la d√©coration du plafond √† Auguste Sauroy dont la fresque de la premi√®re salle, celle du caf√©, √©voque la naissance de la bi√®re. " Une verri√®re des ann√©es 1930 forme le plafond de la salle brasserie. On suppose qu'elle a remplac√© une peinture ", avance Sophie Guet. Au fond, un escalier en fer forg√© m√®ne au balcon autrefois r√©serv√© √† l'orchestre. " Le Grand Caf√© a √©t√© un caf√©-concert jusque dans les ann√©es 1950-1960 ", rappelle Christian Belin, incollable sur son √©tablissement qu'il a inscrit dans le Guide des caf√©s historiques et patrimoniaux d'Europe et qu'il va prochainement c√©der √† sa fille, Maud. A l'automne, l'ensemble du d√©cor sera restaur√©, d√©barrass√© de plusieurs d√©cennies de nicotine... Car tout est rest√© en l'√©tat. Ce qui vaut √† la fa√ßade et aux salles d'√™tre inscrites √† l'Inventaire suppl√©mentaire des monuments historiques depuis 1978. Certaines lignes de la carte semblent √©galement d'√©poque, proposant des plats typiques des brasseries parisiennes depuis les ann√©es 1900 : t√™te de veau sauce gribiche, pieds de porc grill√©s, andouillette de Troyes... Alors, juste un peu d'imagination suffit pour faire revivre quelques-unes des c√©l√©brit√©s qui ont fr√©quent√© les lieux. A commencer par la jeune Gabrielle Chanel qui, au d√©but du si√®cle dernier, a appris le m√©tier de couseuse aupr√®s des chanoinesses de Moulins. Plac√©e dans une maison sp√©cialis√©e en trousseaux et layettes, elle avait ses habitudes au Grand Caf√©, y poussant la chansonnette devant les cavaliers du quartier Villars. L'histoire locale veut que ce soit eux qui, en r√©f√©rence √† l'une des chansons qu'elle interpr√©tait, lui donn√®rent le surnom qui devint le pr√©nom de sa c√©l√©brit√©, " Coco ". Et que parmi eux figurait Etienne Balsan, l'homme du monde qui le premier lui en ouvrit les portes. En f√©vrier dernier, plusieurs sc√®nes d'un t√©l√©film consacr√© √† la grande dame de la haute couture et du parfum ont √©t√© tourn√©es dans le Grand Caf√© de Moulins. D√©j√†, en 1959, les cam√©ras de Jean Delannoy s'√©taient install√©es l√† pour le tournage de " Maigret et l'affaire Saint-Fiacre ", d'apr√®s un roman de Georges Simenon, avec Jean Gabin en commissaire. Dans sa jeunesse, l'√©crivain prolixe fr√©quentait l'√©tablissement de Moulins alors qu'il √©tait secr√©taire du comte de Tracy, au ch√Ęteau de Paray-le-Fr√©sil, rebaptis√© " ch√Ęteau Saint-Fiacre " o√Ļ il fit na√ģtre Jules Maigret, fils du r√©gisseur. Jean Carmet, Jean-Claude Brialy et Fernand Raynaud figurent √©galement dans la m√©moire des habitu√©s du Grand Caf√©.
-Le Centre national du costume:
Tableaux, meubles, tapis, instruments de musique, v√™tements, accessoires et costumes de sc√®ne, photos‚Ķ Tous ces objets inanim√©s ont une √Ęme: ils ont appartenu √† Rudolf Noureev. √Ä Moulins, le Centre national du costume de sc√®ne a h√©rit√© de cette pr√©cieuse collection. Vingt ans apr√®s la disparition de l'artiste, le mus√©e lui offre, spectacle oblige, un vrai d√©cor. Trois salles ont √©t√© sp√©cialement am√©nag√©es pour cette nouvelle exposition permanente.

<< Retour aux actus